Colette Magny

Colette Magny prend le controle de radiopacoul et nous entraine dans son évocation torturée d’Antonin Artaud, son « frére ». Sous sa direction, Sayag Jazz Machine hésite avant de lacher une drum&bass asphyxiée, X-Macheena semble detourné par un shaman, Ji-Mob part en mission et General Electrics tourne dans son carroussel cosmique. Un voyage troublant dans un monde où le langage perd peut-être un peu de son sens au profit de son impact sonore.

Téléchargement: magnycool

Publicités

2 réflexions sur “Colette Magny

  1. Hey dude,

    you made a fucking good introduction !
    I’m happy I’d discover your radio.
    In fact, one of my friend here in NYC told me about it.
    He is Dj in the famous GBH and said he was born to music listenning to radiopacoul in the 80’s.

    Big up from Long Island, NYC

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s